AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ABSINTHE = CHIBA

Aller en bas 
AuteurMessage
ifoulki
Bavard
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Tiznit / Maroc
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: ABSINTHE = CHIBA   Jeu 27 Avr - 12:35


Absinthe, plante herbacée vivace de la famille des composées dont les fleurs jaunes au parfum puissant renferment une huile essentielle très amère.


DESCRIPTION
L’absinthe est une plante des régions rocailleuses du sud de l’Europe et du nord de l’Afrique. Elle atteint de 50 cm à 1 m de haut.
Ses tiges et ses feuilles sont duveteuses, de couleur vert argenté.
Les feuilles sont dentelées et portées par de longs pétioles. La floraison a lieu entre juillet et septembre ; les petites fleurs jaunes sont réunies en inflorescences (capitules).

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES
La grande absinthe est une plante médicinale dont on extrait une substance (l’absinthine) aux nombreuses indications, telles que l’asthénie et l’anémie.
Ses propriétés sont connues depuis l’Antiquité et, jusqu’au xviiie siècle, elle a été considérée comme une panacée.

LA LIQUEUR D’ABSINTHE
La fée verte
À partir d’un élixir à base de grande absinthe, la liqueur qui porte le même nom, dans la composition de laquelle entrent également le fenouil et l’anis, est inventée en Suisse à la toute fin du xviiie siècle (la première distillerie ouvre en 1798).
Le succès ne tarde pas à suivre, puis à gagner les pays limitrophes.
Au xixe siècle, l’absinthe, surnommée « la fée verte », « la verte » ou encore « la bleue », est un apéritif à la mode, qui gagne toutes les couches de la société.
L’heure de l’apéritif reçoit même le nom d’heure verte.
Des bars à absinthe ouvrent un peu partout.
La boisson inspire de nombreux peintres (Edgar Degas, l’Absinthe, 1876 ; Édouard Manet, le Buveur d’absinthe, 1859 ; Pablo Picasso, Verre d’absinthe, 1914, la Buveuse d’absinthe, 1901 ; Honoré Daumier, Fumeur et buveur d’absinthe, 1856-1860 ; Jean-François Raffaëlli, le buveur d’absinthe, 1880). Reflet d’une époque, elle est également présente dans l’œuvre des écrivains et poètes (Hugo, Verlaine, Rimbaud, Jarry, Hemingway ou Orwell).

De nombreuses absinthes de mauvaise qualité circulent. Cependant, l’huile essentielle d’absinthe renferme des substances — le thuyol et son dérivé la thuyone —, toxiques pour le système nerveux à forte dose, provoquant crises de type épilepsie, délires, etc.
De plus, l’augmentation sans cesse croissante de la consommation d’absinthe a pour effet une désaffection pour le vin.
L’absinthe fait l’objet de campagnes de dénigrement virulentes, en France comme en Suisse, de la part des producteurs viticoles et des ligues anti-alcooliques.
Une affiche de la Croix-Bleue (une association anti-alcoolique fondée à la fin du xixe siècle), intitulée « Cri d’alarme », proclame ainsi « chaque verre d’absinthe est un pas vers la folie ».

De l’interdiction à la réhabilitation

L’interdiction de fabriquer de l’absinthe finit par être votée en Suisse, en 1910. La France ne tarde pas à suivre : en 1914, la commercialisation de l’absinthe est interdite dans les débits de boisson, puis, en 1915, production et vente sont totalement prohibées.

Malgré quelques activités de distillation clandestine, l’absinthe cesse d’exister.
Cette disparition provoque la création de nombreux apéritifs anisés destinés à occuper ce marché, dont les pastis, qui seront les seuls à vraiment prendre sa place.
Cependant, les doses maximales de thuyone acceptables pour la santé sont déterminées et, en 1988, un décret européen autorise la fabrication de vins ou spiritueux contenant de l’absinthe, en fixant de façon stricte un taux très bas de thuyol : de nouvelles formes d’absinthes peuvent voir le jour, toutefois commercialisées sous des noms différents.
En 2001, la France lève officiellement l’interdiction de fabrication ; la Suisse en 2004.

ÉLÉMENTS DE CLASSIFICATION
L’absinthe appartient à la famille des composées. Elle a pour nom latin Artemisia absinthum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ABSINTHE = CHIBA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Asao Takamori et Tetsuya Chiba - Ashita no Joe T1
» Ashita no Joe - Tetsuya Chiba & Asao Takamori
» L'oeil d'Absinthe
» [Comte-Sponville, André] Le miel et l'absinthe
» [WebZine] Absinthe Mag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPERANCE,L'AUTRE VISAGE DE LARACHE :: PHYTOTHERAPIE (Plantes Médicinales)-
Sauter vers: